Bonjour à toutes mes petites mignonnes et tous mes grands musclés.

Je me rendais chez ma petite mamounette (Didith) pour photographier ces fleurs :

DSCN5052

DSCN5041

et soudain je vois ça :

a

 

b

c

Et là je dis à Didith : "Hé m'man !!! T'as vu le pigeon ? Il est bizarroïde...hein ?!?"

Didith : "Non il est comme ceux qui sont derrière, pourquoi tu dis ça ?"

Moi : "Bah ! T'en as des autres m'man?"

Didith : "Oh oui ! Et il y en a un qui est bagué aussi. Il faudrait que tu t'en occupe car il a un numéro de téléphone à la patte, viens je vais te le montrer"

Moi : "Hé ho Didith!  J'sais pas les attraper moi tes bestioles!"

Didith: "Mais ils vont venir sur toi tous seuls, t'inquiètes pas..."

Moi : "Quoi ? Sur moi???"

 

Et là....

d

Moi : " Ahhhhhhhhhhhhhh !!!!"

Didith : " Mais ne crie pas comme ça !!! Tu vas leur faire peur..."

e

Moi : "Mais ça fait peur, ils me foncent dessus !"

Didith : "hihihiiiii..."

 

h

 g

 Moi: " Naaaaan ! Maaaaais j'aime paaaas qu'ils me sautent dessus moi ! Didiiiiith !!! "

Didith: " Oh mais... tu vas leur fiche la trouille avec tes cris."

Moi : "Tu parles, ils ont peur de rien! C'est des vrais prédateurs tes oiseaux. On se croirait dans le film d'Hitchcock !!!"

Alfred Hitchcock

Du coup Didith, qui elle n'est pas dans le même état d'esprit que moi, attrape son oiseau et me le colle dans une cage, puis dans ma voiture. Elle me dit que si j'accepte ma mission :  l'opération "Columba livia" elle me fera dès mon retour un bon café et des tartines comme quand j'étais encore sa petite. Alors...moi...j'accepte l 'opération "Colombo machin" parce que j'aime bien qu'elle me chouchoute ma p'tite maman. 

1 (79)

1 (82)

Aussi je téléphone au propriétaire qui me dit qu'il faut que je le conduise à cinq kilomètres au moins et que je le libère. Il retrouvera la route de sa Normandie et retournera sans encombre à sa demeure. Il ajoute qu'il s'est perdu lors de son dernier concours, me remercie et me tient au courant dès son retour.

Donc je décolle avec Colombo car c'est comme cela que j'ai baptisé le pigeon voyageur.Car en fait c'est un  "pigeon Biset" voir "Columba livia"  donc moi je dis "Colombo" c'est plus rapide !

Je vais donc chez "ma mégère préférée" qui habite à plus de cinq kilomètres de chez Didith Hitchcock et je lui demande de l'aide pour Colombo. Elle me dit qu'il y a un centre de vol à voile après son village et nous décidons ensemble que c'est l'edroit idéal pour le nouveau départ de Colombo.

1 (98)

 

1 (101)

1 (97)

C'est donc ainsi que j'explique à Colombo qu'il doit oublier Didith Hitchcock et qu'il doit retourner en Normandie voir son patron qui l'attend depuis deux semaines déjà. Je lui fait un câlin et le propulse dans les airs.

i

 

k

Et il part en direction de sa Normandie... " A dieu Colombo !"

Euh...mais...je le vois encore....là...

l

Bon allez on rentre Didith maintenant !

1 (56)

A mon arrivée, la bonne odeur des tartines et du café m'ont réchauffés. Hummmm... son café à ma Didith...

Et dans la discution je lui ai dis:

"M'man, s'il revient l'oiseau...tu feras quoi?"

Didith : "Eh bien... je me demande si...Orly c'est assez loin?"

Moi : "nan mais si jamais..."

Didith : "...mais non, tu as fais 15 kilomètres. Il est sans doute arrivé chez lui."

Puis nous sommes retournées au jardin :

m

Si ! Si... si , c'est bien lui ! Il était là, fière et arrogant au milieu des ses fans me regardant fixement d'un air qui semblait dire :

“La liberté, c'est de pouvoir choisir celui dont on sera l'esclave.”

Mission "Columba livia" : échec double zéro. A refaire plus tard et plus loin !